Films, documentaires et images d’archive sur le débarquement en Normandie

Vidéos en tous genres pour revivre le débarquement

[Dossier Débarquement et Bataille de Normandie – Anniversaire du 6 juin 1944]

Coup de coeur: Série ‘Cent jours en été’
Images d’archive INA: Collection ‘6 juin 1944: le Jour J’
Documentaires disponibles en ligne
Films

 coeur-heart Coup de coeur: Série ‘Cent jours en été’

90 courtes vidéos de 3 minutes chacune environ. Chaque vidéo est composée d’une sorte d’introduction sous forme de fiction suivie par des images d’archive avec une narration.

J’aime: Le format est idéal pour un jeune public. La fiction est clairement séparée des images d’archive ce qui évite toute confusion entre ce qui s’inspire de la réalité et des faits qui se sont produits tels quels. Aussi, les épisodes distincts représentent très bien une évolution et une poussée quotidiennes pour reconquérir les territoires sous la domination allemande. Cela aide donc les jeunes à appréhender le côté non inéluctable, non acquis d’une victoire qui s’est construite jour après jour. L’aspect fiction est finement exploité puisqu’il permet d’aborder des sujets connexes au débarquement pour lesquels nous n’avons pas nécessairement des images d’archive (comme la résistance par exemple), ou encore d’installer des éléments plus psychologiques ou sociaux (contexte après 5 ans de guerre, ambience ou états d’esprit).

Plus d’informations > Cent jours en été: la bataille de Normandie racontée au quotidien (article France 3 Basse-Normandie)


Images d’archive INA: Collection ‘6 juin 1944: le Jour J’

Un ensemble de vidéos rubriquées en 4 sections:

  • Le débarquement et la guerre en Normandie: 10 vidéos
  • Commémorations et cérémonies: 3 vidéos
  • Paroles du jour J: 9 vidéos
  • Images insolites: 2 vidéos
  • Cimetières américains: 2 vidéos

J’aime: Sur la partie débarquement, avoir des journaux d’informations de l’époque des deux bords opposés (contrôlés par Vichy ou par Londres) donnent particulièrement de relief aux évènements qui sont en train de se produire. Cela permet d’aborder à la fois l’aspect herculéen de l’opération Neptune, la beauté de la logistique et de l’héroïsme des hommes, mais aussi les souffrances de la population normande et l’étendue des destructions. En plus, pour les ‘plus grands des plus jeunes’, c’est une façon très concrète de voir la propagande en place quelque soit le bord, et de mesurer ce qu’un mensonge même par omission représente en terme de déformation de la réalité. Il y a aussi une vidéo très courte (moins d’ 1 minute 30) nommée ‘les vestiges de l’aube’ qui montre des images aériennes des plages au 30 juin à marée basse avec une quantité impressionnante de bateaux de toutes tailles plus ou moins échoués. Images totalement inhabituelles qui font très bien ressortir la démesure de l’opération.

 


Documentaires disponibles en ligne

Voici une sélection de quatre documentaires qui couvrent des styles et durées variées pour satisfaire des profils différents.

square-orange C’est pas sorcier: Le débarquement en Normandie (26 minutes)

Encore une fois, l’émission ‘C’est pas sorcier’ nous prouve qu’elle cerne parfaitement les besoins du jeune public. Les maquettes et cartes 3D ‘faites maison’ éclairent les explications de manière magistrale.

square-orange Le débarquement du 6 juin 1944 – Pour les classes de 3ème (7 minutes)

Je ne connais pas la source, mais cela fut mis en ligne par David Bouchillon, professeur d’histoire-géographie et grand adepte de la classe inversée (et des vidéos), donc j’y vais en toute confiance!

Du vrai condensé efficace en 7 minutes avec des reconstitution numérique des endroits de débarquement à partir de photos actuelles. Il y a aussi quelques chiffres à retenir donnés par la vidéo:

  • +1 000 avions bombardiers pour préparer l’arrivée des troupes
  • force de 7 000 bateaux et 300 000 hommes débarqués sur 5 sites. NB: via d’autres sources (cartes du débarquement), le nombre d’hommes semble tourner plutôt autour de 150 000.

square-orange Opération Overlord – Épisode de ‘La seconde guerre mondiale en couleur’ – NMP / IMG Productions (51 minutes)

La colorisation est une originalité de ce documentaire. Bien entendu, la colorisation est un choix discutable puisque le choix des couleurs est partiellement arbitraire. En plus, l’approche d’un caméraman pour du noir et blanc n’est pas nécessairement la même car il aborde la lumière et les contrastes différemment. Néanmoins, je trouve ici que la couleur apporte une proximité saisissante à certaines scènes (personnages en l’occurence; ou encore la modernité du mur de l’Atlantique saute d’autant mieux aux yeux). Aussi, le documentaire est particulièrement bien scénarisé et rythmé et les 51 minutes devraient être acceptables même pour les plus jeunes à partir de 9 ans (ils vont décrocher durant certains passages, mais vont raccrocher grâce aux images et auront à la fin une bonne vision d’ensemble).

square-orange Débarquement de Normandie 6 juin 1944, Enfin le Jour J – Épisode ‘D-Day at last’ de ‘World War II – Countdown to victory – The ultimate timeline’ – Vibe productions (55 minutes)

square-orange Du jour J à l’Allemagne – Documentaire de Jack Lieb tourné essentiellement en couleurs en 1943-44 (45 minutes)

Documentaire sur la Seconde Guerre mondiale en Europe, des préparatifs en Angleterre en passant par la Normandie et Paris et jusqu’à Aix-la-Chapelle. Tourné et monté par Jack Lieb, correspondant de guerre pour Hearst Corporation.


Films

Film et série sur le débarquement: Petit et grand écrans racontent

 

You may also like...

Follow on Feedly