Photos du Jour J, du débarquement et de la bataille de Normandie

Les photographes débarquent aussi

[Dossier Débarquement et Bataille de Normandie – Anniversaire du 6 juin 1944]

Cet ensemble de collections de photos va peut-être s’étoffer à travers le temps. Pourtant, je m’appliquerai à conserver un esprit sélectif puisque le challenge pour l’heure sur le web au sujet du débarquement est de pouvoir frayer son chemin parmi la multitude des photographies. En passant, je salue le travail du Cultural Institute de Google qui a mis en place un très bel outil pour que les musées ou fondations mettent leurs collections à portée de souris des hommes dans le monde.

3 708 photos de dday-overlord.com
Mémorial de Caen
The National Archives and Records Administration
The George C. Marshall Research Foundation
Imperial War Museum
Frank Scherschel


Iconographie du débarquement et de la bataille de Normandie (dday-overlord.com)

Impressionnante collection de 3 708 photos classées par plage et lieu. Vous trouverez même des photos des unités aéroportées (incluant la 101 Airborne et en l’occurence la E Company du 506ème régiment, sujet de Band of Brothers, série fétiche sur la campagne en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale).


Mémorial de Caen: Été 1944, les Américains au coeur de la bataille de Normandie (Google Cultural Institute)

Photos et vidéos qui en particulier donnent une idée de la mesure des destructions à Carentan, Cherbourg, Saint Lô, Lessay, Coutances. En français.


The National Archives and Records Administration: Le Jour J et l’invasion de la Normandie (Google Cultural Institute)

Malgré la première photo étant identique à la collection du Mémorial de Caen, le reste du contenu est fort différent car réellement concentré sur le jour J, les plages et la préparation pour y arriver. Le scénario et le script du diaporama est bien monté (en anglais). Une vidéo officielle ‘Eve of battle’ estampillée ‘gouvernements des États-Unis et de Grande-Bretagne’ est particulièrement intéressante.


The George C. Marshall Research Foundation: Jour J (Google Culural Institute)

Ne pensez pas que ce diaporama ressemble à celui des National Archives plus haut. Surprenant même à quel point les photos se croisent en étant très rarement les mêmes. Ici, bien moins de contenu sur la préparation de l’expédition, mais des photos plus rares sur les dégâts et victimes sur les plages. Plus de télégrammes ou rapports, et en particulier, le dernier document a attiré mon attention: un mémorandum sur une enquête rapide 3 mois après le jour J pour tenter de comprendre pourquoi les bombardements préliminaires par les troupes alliées sur Omaha Beach ont été si inefficaces.


Imperial War Museum: Le Jour J (Google Cultural Institute)

Pour une perspective britannique sur le débarquement. Et en français SVP! Ne ratez pas tous les extraits d’une vidéo militaire d’origine (créée par l’Office of Strategic Services américain) de diverses actions le jour du débarquement. À comparer avec celle présente dans le diaporama des National Archives, ‘Eve of Battle’, qui se trouve ressembler bien plus à de la propagande. Celle de l’Office of Strategic Services, certes ne montre pas des vagues de débarquement avec beaucoup de victimes (nous ne sommes pas sur Omaha Beach), mais nous met néanmoins dans le feu de l’action. Impressionnant. Dénuée aussi de musique énergique d’accompagnement qui peut être si énervante. Dans ce cas, il ne manque que le bruitage d’origine pour faire encore plus réaliste.


Frank Scherschel: Champs de ruines après l’invasion de la Normandie (TIME) – Avant et après le Jour J: Photos couleurs d’Angleterre et de France

Photos doublement rares, commanditées par le magazine LIFE et dont la plupart n’ont pas été publiées avant. Doublement rares parce qu’elles sont en couleur, et aussi par l’angle choisi pour traiter du débarquement. Elles montrent la dévastation après les bombardements, mais seulement par l’aspect matériel, essentiellement les ruines. Il n’y a pas de photographies crues de victimes. Un angle donc complémentaire pour éclairer ce que les populations locales de toutes les guerres doivent endurer, en parallèle de l’hommage qu’on n’omet pas de rendre aux combattants pour leurs sacrifices.

Saint Lô: Frank Scherschel, été 1944

Accédez au diaporama ‘Champ de ruines après l’invasion de la Normandie’

Frank Scherschel a décidément un talent pour trouver le détail, le moment ou la perspective insolite, ce qui rend ses photos très attachantes. À la différence de Tony Vaccaro, Scherschel est présent en tant que photographe et non soldat. Alors, certes, si il ne prend pas de photos d’action, il arrive néanmoins à nous faire partager des moments d’intimité avec les soldats.

Frank Scherschel: 1944, Aumônier américain administrant les derniers sacrements

Accédez au diaporama ‘Avant et après le jour J: photos couleur d’Angleterre et de France’

 

 

You may also like...

Follow on Feedly